Le centre de  yoga Iyengar de Montréal offre, depuis plusieurs années, un cours qui s’adresse spécifiquement aux femmes enceintes. La routine des postures est adaptée selon le niveau de l’élève, qu’elle soit débutante ou avancée. Notre professeur et directrice du centre, Marie-Andrée Morin établit au départ un programme, qui se répartit sur trois trimestres et qui peut s’adapter selon la condition de la femme enceinte. Elle s’assure que  l’exécution des postures soit  faite en toute sécurité pour la mère et pour l’enfant.

Les professeurs du centre ont eu l’occasion d’observer et de voir évoluer une de leurs collègues enceinte, Marie-Chantal Perras qui a suivi ce programme. À notre demande, elle a accepté de partager son expérience dans ce bref exposé.

Au 1er trimestre, Marie-Chantal a continué de travailler et d’enseigner. Durant cette période, elle a ressenti des nausées et des moments de grande fatigue. Après ses journées de travail, elle venait au centre deux fois par semaine pour suivre le programme. Lors de ses pratiques, les postures de récupération, Supta Baddhakonasana ,  Supta Virasana et  Viparita Karani l’ont réellement aidé à soulager ces symptômes.

Au 2ème trimestre, son état s’est amélioré et Marie-Chantal a continué d’exécuter les inversions, Sirsasana au mur, Sarvangasana classique et Halasana avec la chaise, incluant les variations telles que Padmasana, Baddhakonasana et Upavista Konasana. Le souffle court fut un des inconforts ressenti, qu’elle a pu soulager à l’aide des postures dont, Malasana avec la saisie des cordes et Purvottanasana supporté. Ensuite quelques torsions dans la chaise ont apporté du soulagement à ses maux de dos.

Pendant le 3ème trimestre, Marie-Chantal s’est sentie plus énergique. Elle exécutait les postures debout avec supports dans le but de maintenir l’ouverture du bassin et d’augmenter le tonus de cette région. Des inversions plus avancées Adho Mukha Vrksasana et  Pincha Mayurasana  avec de l’aide pour monter, ont été ajoutées au programme et lui donnaient de l’énergie. Elle pratiquait aussi régulièrement d’autres postures plus spécifiques telles que, Upavista Konasana et Malasana  en tenant les cordes et Yoga Mudra  en Virasana supporté, qu’elle désirait maîtriser pour pouvoir les adapter aisément au moment de l’accouchement.

Au début du travail, Marie-Chantal s’est installée près de ses cordes et a organisé tout le matériel  qu’elle avait choisi pour accoucher à la maison. Les postures, avec la saisie des cordes, Malasana et  Baddhakonasana ont facilité les premières contractions. Ensuite Upavista Konasana  a permis l’engagement de la tête du bébé. Avant la sortie complète du bébé, Yoga Mudra en Virasana avec support, fut la posture qui l’a aidé à se détendre complètement entre les contractions  intenses. Au bout d’une heure, avec l’aide de la  sage femme, Marie-Chantal a donné naissance à un beau garçon de 7.2 livres

Par  cette expérience, Marie-Chantal a confirmé  l’importance d’être à l’écoute de son corps et attentive dans l’exécution des postures. Désirant éviter le stress et les tensions, qui risquaient d’être ressentis en elle et par son fœtus, elle a appris à adapter ses pratiques selon les journées.

Pour conclure, Marie-Chantal nous a confié qu’au cœur de son accouchement, elle s’est sentie habitée par la présence de Guruji et a remercié son génie créateur de vie.

Par Christine Michaud, avec la participation de Marie-Chantal Perras pour le partage de son expérience, Carla Ramirez pour les photos et les professeurs du centre pour leur collaboration.

Padmasana en Sirsasana Upavista Konasana en Salamba SarvangasanaArdha candrasana